...jongle avec ses pensées

Être maman de jumelles c’est…

7 décembre 2015
Jumeaux

Illustration d’Anne-Sophie Rustaert, sur une carte reçue par mon papa à la naissance des filles.

… Une échographie qui sème la panique.

Sans mon Mr.A à qui j’avais dit d’un ton méga décontracté : « T’inquiète de toute façon on ne verra encore rien ! ». Puis deux petits ronds qui apparaissent à l’écran et une gynéco qui ne sait pas trop comment annoncer la chose : « C’est pas forcément une bonne nouvelle…il y en a deux ». Et là black out complet… je n’ai repris mes esprits qu’une fois rentrée à la maison. Merci à mes réflexes qui m’ont ramenés saine et sauve avec la voiture!

…être accompagnée par un futur papa matérialiste.

« Il faut qu’on change de voiture ! », aura été la première réaction de mon Mr. A lorsque je lui ai glissé la photographie de l’écho devant les yeux.

…dévaliser le rayon « grossesse multiple » et « jumeaux » de la librairie.

Mon préféré, celui qui dédramatise à fond : « Des jumeaux, quelle aventure !: Le quotidien avec plusieurs enfants du même âge », de Muriel Decamps aux éditions J Lyons. Ou toujours de Muriel Decamps : « Les jumeaux : idées reçue sur les jumeaux » éditions Le cavalier bleu. A la fois drôle et un peu flippant, mais qui explique plein de choses.

…fouiller notre généalogie.

Alors oui il y a bien des jumeaux dans notre famille (une question qui revient très très souvent lorsqu’on se balade avec des jumelles ), et ce aussi bien de mon côté que de celui de mon Mr.A. Et ce n’est pas une, mais trois générations qui ont été « épargnées » avant nous… sûrement une erreur de calcul !

… accepter tant bien que mal une césarienne programmée, et renoncer à l’allaitement au bout de deux mois.

Mini puce refusant de se mettre la tête en bas, et ces demoiselles s’étant accordées à rester aussi longtemps que possible dans le ventre de maman, (heureusement d’ailleurs) il a fallu aller les chercher.

Et après avoir allaité Petit dragon durant 11 mois, j’ai dû accepter qu’avec 2 on doit apprendre à s’organiser autrement. Il en va de la survie de la maman ! Le côté « vache à lait » avec un bébé à chaque sein, m’a rapidement soulé. (Je vous passe les détails de la culpabilité qui a suivi…)

…s’entraîner au travail à la chaîne.

Changer les couches, donner les biberons, donner les bains, faire des massages, habiller l’une, puis l’autre, rechanger les couches, (oui parce que vous avez sûrement remarqué que c’est toujours lorsqu’on vient de changer leur couche que les bébés ont la manie de nous faire un énooorme cadeau bien puant. Les jumelles étaient expertes ). Redonner les biberons, bercer l’une, calmer l’autre, rechanger les couches…

…ne plus faire attention aux remarques débiles des passants.

« Oh la des jumelles… ma pauvre…bien du courage ». Euh…merci !

« Mais c’est fou comme elles se ressemblent ! Ce sont les mêmes ». Oui certes elles sont sœurs, mais il y en a une avec les cheveux châtains frisés, et une avec les cheveux blonds raides… jumeaux ne veut pas toujours dire exactement pareil.

« Oh la vous les avez eues sacrément rapprochées vos filles ». Oui le même jour ! Dingue non !!

« Mais ce sont des vrais ? » Non elles sont en plastique…bluffant non ?

… devenir ambidextre.

J’ai toujours trouvé qu’une deuxième paire de bras devrait être fournie avec des jumeaux…à défaut on devient super agiles et on arrive à porter, déplacer, soulever nos bébés avec une dextérité qui en épate (inquiète?!) plus d’un.

…apprendre à avoir deux fois plus de patience.

« La première année est la pire, mais après c’est que du bonheur », nous avaient avertis des parents de multiples. Ils avaient, bien entendu, omis de nous parler du « terrible two » multiplié par 2… Au moins la première année elles ne répondaient pas « non » à tout bout de champ, et restaient sagement dans leurs transats, sans qu’on se demande toutes les deux minutes secondes, ce qu’elles sont encore en train d’inventer.

… se dire que finalement ça tombe très bien.

On voulait une famille nombreuse : trois enfants en deux grossesses, ça m’épargne un nouvel épisode “nausées”, prise de poids, rétention d’eau, vergetures, hémorroïdes, flatulences incontrôlées, contractions, épisio, seins douloureux… Non vraiment je ne suis pas sûre de vouloir remettre ça ! D’autant qu’on est pas à l’abri d’une deuxième erreur de calcul…regardez les Federer, ou Elodie Gossuin!

… être témoin d’une complicité omniprésente.

Elles ont vite compris qu’à deux elles étaient plus fortes. Que ce soit nez contre nez dans le berceau de la maternité, ou deux ans plus tard lorsqu’elles éclatent de rire avec un regard complice, alors que ça fait deux trois quatre fois qu’on leur dit de rester dans leurs lits, parce qu’il est l’heure de dormir.

… avoir deux fois plus de câlins et de bisous.

Bah oui faut pas croire qu’il n’y a que des inconvénients. Vu qu’elles veulent souvent toujours la même chose au même moment, on a le droit a des doubles attaques de bisous. (Même triple, pour tout vous dire, parce que Petit Dragon aime bien se mêler au duo).

…pouvoir acheter deux fois plus de vêtements.

Des robes, des jupes, des petits hauts girly, des pantalons hyper fashion…et je ne te parle pas des chaussures! Tous différents évidemment, parce que vu le choix, inutile de les habiller pareil. ça serait vraiment dommage! (Mon Mr. A ne partage pas mon opinion… je me demande pourquoi?!)

… être hyper méga reconnaissante.

Et réaliser que oui c’est pas toujours évident, mais effectivement, comme le dit la carte avec le dessin de Anne-Sophie Rutsaert : « Des jumeaux c’est l’amour qui a fait deux fois le voyage ».

Enregistrer

Enregistrer

Tu aimeras sûrement aussi

12 Commentaires

  • Et si tu me donnais ton avis? Gigi 7 décembre 2015 à 3:49

    J’adore! Mais expérience faite en gardant tes trois petits anges une semaine… Je te laisse le privilège des jumeaux dans la famille 😜

  • Et si tu me donnais ton avis? Quatre Enfants 7 décembre 2015 à 4:50

    Très bel article :). Les miens ont 18 mois, et c’est un peu l’accalmie ces dernières semaines. J’appréhende le terrible Two !

    • Et si tu me donnais ton avis? Appellation Maman 7 décembre 2015 à 5:36

      Merci pour ton commentaire! Profites bien de cette accalmie!😉 mais les 2 ans c’est aussi l’âge des premières conversations, des premiers jeux et des premiers bricolages ! Pas le temps de s’ennuyer mais c’est super sympa! 😊

  • Et si tu me donnais ton avis? Fleur 7 décembre 2015 à 5:01

    L’épisode grossesse…. Je crois que je suis dégoûtée à vie! 😱
    Par contre la touche Fashion… J’adore!! 😉

  • Et si tu me donnais ton avis? pomdepin 7 décembre 2015 à 11:49

    Ah, les réflexions des gens bien intentionnés, que du bonheur! Je n’ai pas eu de jumeaux, mais avec mes 5 enfants j’ai droit à des trucs comiques aussi…

    • Et si tu me donnais ton avis? Appellation Maman 8 décembre 2015 à 11:09

      Hehe! Oui pourtant j’en ai que trois mais effectivement j’ai déjà eu le droit à des remarques bizarres! Alors cinq j’imagine…! Bravo pour cette belle famille! Moi j’admire 😊

  • Et si tu me donnais ton avis? Poussette And The City 11 décembre 2015 à 10:28

    Je n’ai pas de jumeaux mais j’ai adoré cet article! Concernant l’allaitement j’imagine tout à fait ce que tu as ressenti, moi avec une seule poupette j’ai lâché l’affaire au bout d’un mois… Belle continuation avec ta jolie famille 🙂

  • Et si tu me donnais ton avis? Nanou 30 juin 2017 à 1:10

    Les commentaires des gens… J’arrive à faire (un peu) abstraction maintenant mais ça m’a franchement été difficile au début. A fortiori quand on me demandais si je n’étais pas trop déçue d’avoir 2 garçons (devant les bébés évidement). Par contre, je n’en suis qu’au début mais je suis d’accord avec toi, la 2ème année et le terrible two me semble plus compliquée que la 1ère (même si a priori on dort un peu plus !)
    Quant à tous les points positifs, je plussoie <3

    • Et si tu me donnais ton avis? Appellation Maman 30 juin 2017 à 1:16

      Ah on me l’a jamais fait le coup d’être “déçue d’avoir 2 filles”… 😏 oui la deuxième année faut s’accrocher! Mais heureusement il y a tous ces jolis moments qui arrivent à compenser! 😉 il faut s’y accrocher! 😘

    Un petit message à me laisser?

    %d blogueurs aiment cette page :