...jongle avec ses pensées

Mes madeleines de Proust

5 mars 2016

Il suffit parfois d’un tout petit rien…

…une odeur, un auteur, un goût, une citation, un ingrédient, un légume, une ville, une chanson, un simple son, une couleur, une senteur…

…qui me précipitent des années en arrière (pas tant que ça hein ;)) auprès de mes Grand-mères.

 

“On ne voit bien qu’avec le cœur, l’essentiel est invisible pour les yeux…”

Ma première pensée lorsque je pense à Grand-maman A: “Le Petit Prince” d’Antoine de Saint-Exupéry. Elle m’en faisait la lecture lorsqu’on se retrouvait. Je m’installais sur le lit avec mes sœurs et elle nous racontait les aventures du Petit Prince. Ça me paraissait très abstrait à l’époque et ce n’est que bien plus tard, en relisant cette ouvrage, que j’en ai réellement compris le sens. Quoi qu’il en soit à son évocation j’ai toujours une pensée pour ma grand-maman! Et c’est aussi cette même citation qui est venue orner la pierre de son repos éternel …

La compote de prune à la cannelle, les poivrons et les biscuits de Noël

Ces ingrédients n’ont à priori rien à voir! Mais pour moi ce sont les odeurs partagées avec ma Mimi! Elle nous faisait de la compote de prune lorsque elle nous gardait ma sœur et moi, alors que maman couvait patiemment notre sœur cadette! Elle faisait cuire sa compote avec un bâton de cannelle, pour lequel nous nous battions lorsque arrivait l’heure de la dégustation. Quant aux poivrons je ne sais pourquoi… mais son odeur me précipite de suite dans des souvenirs ayant pour cadre le salon de Mimi lors d’une belle journée estivale. Quant aux biscuits de Noël, c’est elle qui nous a transmis le savoir de son papa boulanger en faisant ainsi des “Weihnachtsgutzeli” une véritable tradition familiale.

Les petits tickets milanais

Grand-maman A et mon Pépé diplomate, ont vécu quelques années à Milan! Une ville que petite je n’ai pas du tout apprécié et pour cause: pour moi Milan était la ville des voleurs. je vous explique! Tous les matins devant la porte de l’appartement de mes grands-parents, se trouvait un petit ticket. Le signe que le gardien était passé dans la nuit et qu’il n’y avait rien à signaler, que tout allait bien dans le voisinage. Du haut de mes 5 ans (je crois) Grand -maman A m’avait expliqué que c’était pour rassurer les habitants qu’il n’y avait pas de voleur… grossière erreur! Du coup j’étais paniquée à l’idée que des voleurs pouvaient rôder dans le coin! Alors pour me rassurer j’étais chargée de récupérer le petit ticket du gardien devant la porte! J’étais très fière de ma petite collection 😉 Note à moi même : prévoir une visite à Milan pour lui redonner une chance de me plaire… et si j’emmène les enfants ne surtout pas parler de voleurs!

L’eau chlorée de la piscine et la crème solaire

Des rires, des éclaboussures, des jeux, la famille, des grillades, des palmes aux pieds et des brassard ! C’est dans la piscine chez Mimi que j’ai appris à nager! Mes premières vacances, ma première piscine… C’est là aussi que j’ai appris à “attendre 2h”, le temps de la sois-disant digestion..! A présent à la moindre odeur chlorée ou de crème solaire c’est là- bas que me portent mes souvenirs!

L’odeur de l’amande amer

C’était celle de la crème pour les mains de ma Grand-maman A. une odeur que j’adore toujours aujourd’hui. Je nous revois dans la salle de bain de mon arrière grand-mère. Une petite salle de bain tout en bois comme le reste de son appartement de montagne. Je vois le tube de crème beige et noir. Et je sens le velouté de la crème sur mes mains, parce que rien qu’avec un petit regard suppliant grand-maman m’avait comprise et d’un geste tendre me créma les mains. Je recherche toujours cette crème… mais il parait qu’elle ne se fait plus.

Le château de Chillon

J’ai appris dernièrement qu’il s’agissait du château ayant inspiré la demeure du prince Eric dans la Petite Sirène de Disney! Mais je m’égare… Lorsque mes chers parents m’abandonnaient le temps d’un week-end pour partir en amoureux (mais comment pouvaient – ils?!) C’est Mimi et Nonno qui nous gardaient, mes sœurs et moi. Et pour je ne sais quelle raison, nous avions à chaque fois droit à la visite du Château de Chillon qui se trouvait proche de chez nous. Les couloirs sombres du château n’avaient plus de secrets pour moi… à tel point qu’aujourd’hui je serais bien incapable de vous décrire les lieux! Je vais suggérer à Mimi et Nonno une petite visite lors de notre prochain voyage en Suisse…

“Là où il y a de la gène, il n’y a pas de plaisir!”

Je n’avais que 10 ans lorsque Grand-maman A est partie rejoindre les étoiles. Mais cette phrase c’est pépé qui nous la remémore souvent! Du haut de mes 10 ans il était encore trop tôt pour que je sache que ma Grand-maman étaient une grande épicurienne. Il paraît qu’avec elle on pouvait aborder tous les sujets sans tabous. Je donnerais cher pour la croiser aujourd’hui et discuter entre adultes, sans gênes… rien que pour le plaisir!

A ma Grand-maman A et à ma Mimi…

…un grand merci pour tous les souvenirs partagés, pour toutes les recettes préparées, pour toutes les règles des parents transgressées, pour tous les secrets confiés, pour tous les jeux inventés, et toutes les histoires racontées… Merci pour mes madeleines de Proust à moi!

Et vu qu’il est encore temps…bonne fête à toutes les grands-mamans!

 

 

 

 

 

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Tu aimeras sûrement aussi

Pas de commentaires

  • Et si tu me donnais ton avis? papichon 6 mars 2016 à 10:40

    Que de souvenirs…….

  • Et si tu me donnais ton avis? Gigi 6 mars 2016 à 11:11

    😍😍😍

  • Et si tu me donnais ton avis? La vie d'leur mère 7 mars 2016 à 7:55

    Très bel article ma poulette !! Moi aussi je me souviens de beaucoup de choses partagées avec mes grands mères… Ça me fait remonter des années en arrière lorsque je passais des journées entières à jouer au rami avec mon arrière grand mère, qui hélas aujourd’hui, ne doit même plus s’en souvenir (alzheimer, maladie de merde…!) (et oui j’ai tjs mon arrière grand mère ! 89 ans !). Et je me souviens très bien avoir appris à lire l’heure avec ma grand mère paternelle… Avec ma grand mère maternelle, bien plus jeune (68 ans), c’est encore différent. C’est un peu comme une copine quelque part, elle est si jeune !!! Elle adore profiter de ses deux arrières petits enfants !

    • Et si tu me donnais ton avis? Appellation Maman 7 mars 2016 à 8:05

      Merci ma belle!😊 une arrière grand mère!! Waw!!! Oui maladie de merde…😣 c’est super d’avoir une grande maman aussi jeune!! 😄 bonne journee et merci pour ton témoignage !😉

  • Et si tu me donnais ton avis? LauretteFlechette 7 mars 2016 à 9:19

    Quel bel article ! Très joliment écrit et qui nous renvois à nos propres madeleines ! Merci 🙂

  • Et si tu me donnais ton avis? Lise-Les Carnets de la Petite Maison 7 mars 2016 à 1:19

    Très bel article! Mes souvenirs remontent en te lisant…

  • Et si tu me donnais ton avis? Souris Maman 7 mars 2016 à 1:59

    très beau texte 🙂

  • Et si tu me donnais ton avis? oth67 28 mars 2016 à 9:59

    Je crois que le Petit Prince a marqué une certaine génération.

  • Un petit message à me laisser?

    %d blogueurs aiment cette page :